Découvrez toute l'actualité scientifique liée de près ou de loin au Modèle Économique Basé sur les Ressources.

Vous désirez proposer une actualité ? Cliquez ici !

États-Unis : un bébé sauvé par une imprimante 3D

Opération cardiaque réussie pour ce bébé de 14 mois grâce à l'impression en trois dimensions de son cœur.

 

États-Unis  un bébé sauvé par une imprimante 3D

 

Imprimer une copie d'un organe vivant ? Impensable, trop long, trop coûteux ou confidentiel il y a encore peu de temps. Pourtant, aujourd'hui, la science a rattrapé la fiction et désormais les imprimantes 3D révolutionnent les pratiques de santé. Après l'apparition des premières prothèses sur mesure, l'impression 3D s'avère aussi un outil formidable pour accompagner les chirurgies complexes. Il y a quelques mois une prothèse trachéale créée par une imprimante 3D avait déjà sauvé la vie d'un jeune enfant. Aujourd'hui, c'est le cœur d'un bébé qui vient d'être reproduit en trois dimensions, permettant au chirurgien de repérer les malformations et de réparer avec succès le jeune organe défaillant.

Le bébé de 14 mois, né avec quatre malformations congénitales du cœur, devait se faire opérer le 10 février dernier au Kosair Children's Hospital de Louisville aux États-Unis. Sa maman craignait qu'il ne survive pas : souvent malade, il ne pouvait pas dormir, était sans appétit, faible, et souffrait de difficultés respiratoires. Avant cette délicate intervention, les médecins s'interrogeaient sur la bonne stratégie opératoire. Avec les scanners disponibles, la visibilité était compliquée, les avis contradictoires, et l'opération s'annonçait difficile avec trop d'éléments inconnus.

Réplique du cœur

Devant cette opération à haut risque, le chef radiologue de l'hôpital a alors eu l'idée de solliciter l'université de Louisville qui possède un centre de prototypage utilisant les imprimantes 3D. Il l'avait visitée peu de temps auparavant et était revenu impressionné par les possibilités de cette technologie. Pour un prix de revient de 600 dollars, à partir d'un simple scanner, l'équipe de l'université de Louisville - une des pionnières en la matière - a fourni à l'hôpital en 20 heures seulement une réplique du cœur de l'enfant. Dans une texture proche de celle d'un cœur humain, le modèle a été grossi une fois et demie et découpé en trois parties, permettant de visualiser précisément l'intérieur du cœur de l'enfant. Grâce à ce modèle, le chirurgien cardiologue a pu élaborer un plan chirurgical et réparer le cœur avec succès et en une seule opération !

Pour le chirurgien, ce modèle a transformé sa façon de préparer une telle intervention. "Dès que j'ai eu le modèle, j'ai su exactement ce que je devais faire et comment, explique le chirurgien au Courrier Journal. Les gens pensent que lorsqu'on opère un cœur, on peut tout voir parfaitement, ce qui est faux, car, pour cela, il faut couper à travers des structures vitales. Parfois, le chirurgien doit deviner quel est le meilleur geste à faire." Grâce à la reproduction de son cœur en 3D, une seule opération a suffi pour le petit garçon et la durée d'intervention a pu être réduite. Le jeune patient va bien. Il est rentré chez lui, il dort et rit beaucoup d'après sa maman.

L'impression 3D n'en est qu'à son commencement dans le domaine de la santé, prédisent les scientifiques. D'ici dix à quinze ans, l'impression de tissus humains permettra de créer un vrai coeur humain, promettent-ils !

Source : Le Point

 



logo tzm fr